Chroniques Littéraires·Fantastique·Science-fiction

Chronique littéraire : Cristal qui songe – Théodore Sturgeon

Cristal qui songe

Coucou mes renards!

Je vous retrouve avec une chronique littéraire après ces 7 mois d’absence au Terrier.
C’est la première fois que je lis un livre de science-fiction et je dois dire que j’ai fort apprécié la lecture!

******

Résumé:
Battu et martyrisé par ses parents adoptifs, renvoyé de l’école, Horty, huit ans, fuit le foyer familial. Le jeune garçon trouve alors refuge au sein d’un cirque ambulant où il devient le partenaire de deux jeunes naines, Zena et Bunny.
Loin d’atteindre la sérénité, Horty se voit très vite confronté à d’étranges phénomènes. Pourquoi le cirque tout entier tremble-t-il devant son féroce directeur, surnommé « le cannibale », et sa mystérieuse collection de cristaux qui gémissent la nuit ?
Zena, elle, connaît la vérité. Elle sait depuis toujours que Horty et le cannibale sont étroitement liés et que leur affrontement sera inévitable…

******

Ce que j’en ai pensé:

Le thème annoncé des freaks, un peu à la mode d’un cabinet de curiosité, m’a immédiatement attirée lorsque j’ai vu ce livre passer dans les PAL des participants du Pumpkin autumn challenge. Moi qui avait apprécié l’ambiance du Freak show de la saison 4 d’American Horror Story, j’étais obligée de m’intéresser à ce petit livre de science-fiction/fantastique.

C’est un roman qui fait l’éloge de la beauté de l’étrangeté, de la bizarrerie, de la différence.
Je me suis de suite prise d’affection pour Horty, l’enfant mangeur de fourmis, La Havane, le gros nain fumeur de cigares, Bunny la naine albinos mais surtout Zena la naine joueuse de guitare, qui joue le rôle de véritable grande sœur protectrice.
Simple et efficace, on appréciera les personnages hauts en couleurs qui pour certains, rêveraient de ne pas être si singuliers. J’ai également beaucoup apprécié Solum durant les chapitres finaux, ce géant difforme dont le rôle prend une autre dimension au cours du récit.

Cependant, il m’a manqué un petit quelque chose pour rentrer complètement dans l’histoire. Certains passages, trop elliptiques, m’ont donné l’impression de survoler le roman sans pour autant y entrer totalement. Horty passe tout de même 10 ans avec la troupe, 10 ans qui sont résumés en seulement quelques lignes.

Cristal qui songe mérite la note honorable de 15/20, même si je regrette la petitesse de ce roman, qui aurait mérité quelques pages supplémentaires pour mieux rentrer dans l’univers freaky de ce cirque.

******

Titre: Cristal qui songe
Auteur: Théodore Sturgeon
Genre: Fantastique/Science-fiction
Première date de parution: Février 1950
Éditeur: J’ai lu
Collection:  Science-fiction – Numéro 369
Nombre de pages: 256 pages
ISBN: 978-2290340875

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s